Anne-Elizabeth ROUAULT

Conservation de patrimoine culturel

Présentation

Diplômée d’État en conservation-restauration de peintures (à l’Institut français de Restauration d’Œuvres d’Art) et en conservation préventive (Master délivré par l’Université Paris 1-Sorbonne), j’exerce ces deux facettes de mon activité dans toute la France et pour tous types de commanditaires, publics ou privés.

Chaque projet, dans sa singularité, nécessite une approche personnalisée. C'est pourquoi la compréhension des objectifs, des enjeux, du contexte propres à chaque opération constitue la base de ma méthode.

Mon goût pour le travail en équipe et pour la dynamique des chantiers m’amène à privilégier les projets de conservation-restauration in situ, décors de demeures privées, d’édifices religieux ou encore de théâtres. Fréquemment mandataire, je coordonne le travail d’équipes pouvant réunir jusqu’à une douzaine de personnes.

En amont des interventions, je prends en charge la réalisation d’études préalables, afin d’éclairer les maîtres d’œuvre ou maîtres d’ouvrage dans leur choix sur des projets d’envergure. Ma formation en histoire de l'Art (École du Louvre et maîtrise soutenue à Paris IV-Sorbonne) assure le socle de connaissances historiques et méthodologiques indispensable à ce type de prestations.

Ma bonne connaissance du terrain, du Code du Patrimoine et du Code des marchés publics, mon goût pour la programmation m’ont valu de me voir confier des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage, où mon rôle consiste à mettre en place et coordonner des programmes de restauration sur des ensembles importants.

En tant que conseil en conservation préventive, mes prestations vont de la préparation au transfert de collections jusqu’à la programmation de réserves (en collaboration avec des architectes programmistes), en passant par l’encadrement de tournages dans des demeures historiques.

Occasionnellement, j’interviens aussi lors de sessions de formation permanente et au service de la Justice comme expert judiciaire. Je partage volontiers mon expérience à travers des publications ou la participation à des colloques ou journées d'étude.

Soucieuse, voire pointilleuse sur la transparence des résultats et le respect des réglementations, je respecte les règles professionnelles de l’ECCO, European Confederation of conservator-restorers’ organizations.

Ainsi, je considère que le "bénéficiaire" des prestations que je délivre n'est pas uniquement mon commanditaire, mais aussi nos contemporains, parce que le patrimoine culturel est appelé à être partagé, et les générations futures, parce que sa vocation est de durer plus longtemps que des vies humaines.

Mon implication au service de la profession, lors de mes divers mandats à la FFCR, Fédération française des professionnels de la conservation-restauration, a été saluée par le titre de Chevalier de l’Ordre national du Mérite qui m’a été décerné en octobre 2011.